Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/morglafceu/www/ailleurs/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 2494
Souffle | Réseau d'Ailleurs

Lors de la première édition des rencontres, en 2011, celles et ceux qui s’étaient réunis ont tenté de poser par écrit un socle d’idées et de pratique relatives à un cinéma dit alternatif. Tentant par là-même de cerner précisément le sens de ce mot pour eux, au-delà de son côté fourre-tout. Depuis, les éditions successives des rencontres d’ailleurs ont modifié cette assise qui a été traversée par d’autres, collectifs et individus. Reste ce texte comme trace de l’impulsion première des rencontres d’ailleurs. Comme garde-fou aussi.

Souffle pour une production & une diffusion alternative

1 | Esprit

La création audiovisuelle, de la réalisation à la réception, est une dynamique collective toujours en construction, reposant sur des relations humaines.
Elle doit permettre l’épanouissement et l’émancipation des individus qui la nourrissent.
Nous devons en permanence questionner le sens de toutes nos démarches et rester en éveil afin de pouvoir les remettre en cause.
Nous aspirons à nous ouvrir à ce qui ne nous ressemble pas et à prendre en compte la critique afin d’élargir l’étendu des possibles et les moyens de les mettre en œuvre.

2 | Fonctionnement

Nous sommes des individus, collectifs informels ou personnes morales dont les statuts sont inscrits dans l’économie sociale et solidaire (associations, mutuelles, coopératives)
L’ESS est un mode de fonctionnement mais pas une finalité.
Dans ce cadre, nous pratiquons :
· le partage des décisions
· le partage des connaissances
· la valorisation et l’épanouissement de l’individu et donc du collectif.
· l’organisation horizontale des rapports humains
· le ré-investissement des excédents financiers dans nos activités.
· l’implication, l’égalité et l’entraide entre les différentes parties prenantes de la production à la diffusion (créateurs, techniciens, financiers, producteurs, diffuseurs, spectateurs…).

3 | Production / création

Le principe de libre diffusion est intégré en amont des choix de production.
Nous sommes à la recherche d’une cohérence entre création et sources de financement se préoccupant de conserver l’intégrité de la création.
Nous nous préoccupons de l’impact social et écologique de nos productions.
Nous optimisons le rapport entre créations et moyens de production pour un maximum d’expressivité.

4 | Diffusion

Les films diffusés sont sous licences de libre diffusion et découlent d’un mode de production énoncé ci-dessus.
Nous nous efforçons d’inventer de nouveaux modes de diffusions (lieux inhabituels, café, chez l’habitant, entreprise, école, en itinérance, lieux public, diffusion sauvage, Internet, clef usb…). De manière générale nous souhaitons aller à la rencontre du public en dehors des lieux conventionnels.
Nous plaçons le « spectateur » au centre de notre processus de diffusion.
En ce sens nous envisageons le film comme un outil de partage permettant la réflexion collective et le lien avec le public.
Nous privilégions la pratique du prix libre afin d’adapter le prix aux possibilités de chacun, de favoriser la participation active du public et la diffusion la plus large possible.

5 | Mise en réseau

Nous nous rassemblons autour de ce texte afin de :
Mettre en commun toute ressource, information, outil matériel ou immatériel.
S’entraider, s’enrichir, se stimuler mutuellement.
Donner à voir des pratiques ouvertes et renouvelées des métiers de l’audiovisuel.
Inspirer ce souffle dans nos pratiques respectives et développer nos idées et nos activités, dans cet esprit.