Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/morglafceu/www/ailleurs/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 2494
Notes pour un cinéma léger (P. Leboutte) | Réseau d'Ailleurs

Notes pour un cinéma léger (P. Leboutte)

Par Patrick Leboutte

1. Après un siècle d’existence, le cinéma a quitté son lit. Excédé par le formatage qu’elle suppose, il a rompu les digues où l’enserrait l’industrie. Son territoire s’est élargi. Encouragé par les nouvelles technologies numériques et libéré par les petites caméras digitales, toujours à portée de main, d’une légèreté sans précédent, sa part la plus vivante, comme la plus inventive, se situe désormais en dehors des circuits traditionnels (de formation, de production, de diffusion). Essor de l’autobiographie et du journal filmé, lettres cinématographiées, travail poétique sur les archives, affirmation de l’essai, hétérogénéité des matériaux utilisés, ciné-tracts et pamphlets, cinéma d’ateliers : ces pratiques, naguère minoritaires ou marginales, sont aujourd’hui monnaie courante comme autant de vaccins contre les images dominantes. Au point que leur explosion amène à parler d’un tiers-état du cinéma : d’un cinéma certes dissipé, dispersé, mais peuplé de cinéastes affranchis et de films sans tutelle cherchant toujours à refonder, où l’extrême diversité des usages et des démarches révèle autant d’attitudes et de stratégies individuelles qu’il y a pratiquement de cinéastes. On pourrait dire : un paysage d’images sauvages.

2. Miniatures, mobiles, démocratiques, maniables, enregistrant conjointement les images et les sons consultables dans l’instant : les mini-caméras DV ont déplacé le centre de gravité du cinéma… Lire la suite sur le site du festival International du Cinéma Libre