Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/morglafceu/www/ailleurs/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 2494
J’aime le cinéma, j’aime Internet, ça me fait deux belles raisons d’aimer le copyleft. (J. Paris) | Réseau d'Ailleurs

J’aime le cinéma, j’aime Internet, ça me fait deux belles raisons d’aimer le copyleft. (J. Paris)

J’aime le cinéma, cela va sans dire.
J’aime les films. Et j’aime les regarder et en découvrir parce qu’à chaque fois que je les regarde je suis naïf comme au premier film.
Je n’aime pas toujours tous mes films, mais j’aime faire des films, et finalement j’y parviens toujours. Il y a des obstacles, c’est certain, mais généralement j’y arrive. J’aime penser que le cinéma est apparu par nécessité et que celle-ci demeure. Et elle se fait insistante, semble-t-il, puisque que nous sommes toujours plus d’amateurs !
J’aime Internet aussi. Comment ne pas être touché, au plus profond de sa sensibilité cinéphile, par le seul média qui nous permet de découvrir autant de films, et d’aussi divers et singuliers ?
De même, pour un cinéaste c’est une façon efficace et peu coûteuse de diffuser ses films et de rencontrer un public. Télécharger n’est pas voler, copier ne dépossède personne et transformer n’est pas détruire. Cela fait du bien aux films d’être vus, et donc d’être copiés. Cela permet aux auteurs de rencontrer un public et à ce dernier de découvrir des auteurs.
J’aime le cinéma, j’aime Internet, ça me fait donc deux belles raisons d’aimer le Copyleft.

Prendre soin du public

Faire le choix du Copyleft c’est donner au spectateur des autorisations de copie, de redistribution, ou de transformation d’une œuvre, mais ce n’est pas seulement ça, car pour cela les gens se passent bien d’obtenir une autorisation… Lire la suite sur le site de Libre accès