2016

 

Le Fanzine « Va voir Ailleurs 2016 » (pdf à lire en ligne) &  (version a imprimer)
Edito 2016

Ça grince, ça gratte, ça cogne, ça brasse,

Et oui ce sont les Rencontres qui approchent dangereusement !

Alors attention à vos plannings, vous barrez tout ce qu’il y a d’écrit le vendredi 29 avril, le samedi 30 avril et le dimanche 1er mai. – Vous trouvez Barret(-sur-Méouge) sur la carte ; en bas, à droite. – Vous comptez les forces vives autour de vous, vous vous rassemblez et vous viendez pour l’édition 2016 dans le Sud-Est !

Les Rencontres ? Ailleurs ? Kézako ?

C’est un week-end, globalement le plus proche du 1er mai, où se retrouvent des cinéastes, des cinéphiles, des cinoches ambulants ou pas, des producteurs, des créatrices et pas que. Ça rassemble des gens qui se questionnent sur le cinéma, sa fabrication et sa diffusion, sur leurs pratiques et les échanges de connaissances, de savoirs-faire, de moyens. Les Rencontres se veulent ouvertes sur l’extérieur, les personnes, les énergies, les idées neuves ou les bonnes vieilles recettes. On prépare collectivement un contenu sous la forme de discussions, d’ateliers, de soupes et de potées. Mais on compte aussi beaucoup sur les temps informels où se tissent des liens affinitaires qui font vivre depuis plusieurs années le réseau d’ailleurs. Tout ça s’auto-organise comme sur des roulettes, chacun devient responsable de ce qu’il amène à partager; on s’y croirait.

Et c’est toujours ailleurs, parce qu’on veut que ça circule.

Pour chaque édition, un nouveau collectif trouve un lieu, coordonne l’organisation des nouvelles rencontres. Alors ça bouge. Après le bocage humide en 2015, on se retrouve cette fois dans un centre d’accueil récupéré par l’association Ecoloc dans la vallée de la Méouge. C’est du dur, c’est du sec, c’est du costaud.

Pour creuser ce que c’est cette histoire, il faut fouiller sur dailleurs.net ; tomber sur la carte pour se faire une idée de qui zone par là, s’envoler dans le Souffle pour commencer à sentir à qui on a à faire, et laisser traîner œil et oreille dans les échos, les tutos, le passé et tout le reste pour mettre un pied dans la porte.

Cette année, nous aurons en arrière plan les montagnes, la rivière, les champs, mais s’agirait pas de papillonner parce qu’il y a de l’urgence dans l’air. De l’urgence à prendre le temps de savoir ce qu’on fabrique, et de fabriquer ce qu’on veut savoir, en s’aidant d’images et de son, avec des rêves et des gens. Comme vous l’aurez compris on va une nouvelle fois décoller bien haut ! Révolutionner l’économie du cinéma, ré-inventer les modes de diffusion des films, transformer le monde. C’est quand la finale du tournoi de babyfoot ?

babybarret

Et comme on n’aura certainement pas fini la révolution à la fin du week-end, on vous propose d’en remettre une couche la semaine suivante à Marseille (du mardi 3 au samedi 7 mai). Enfin, pour ceux qui n’ont vraiment rien à faire (!). Plus de patron, plus de travail, un pas de côté et tout ça pour se retrouver quelques jours pas loin de la mer et improviser sur ce qu’on se sera raconté dans les montagnes.

On espère nous retrouver nombreuses et nombreux le vendredi 29 avril dès le matin !